CRISE IDENTITAIRE A L'APPROCHE DE LA NAISSANCE.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CRISE IDENTITAIRE A L'APPROCHE DE LA NAISSANCE.....

Message par coeurbleu le Jeu 3 Sep - 19:38

Comment mettre des mots sur le cri du coeur, qui prend aux tripes, quand la vérité intérieure est trop forte?!, trop dure à avouer?? ;
Quand le vécu se fait trop lourd et douloureux!, inavouable car trop dur à concevoir et à comprendre pour la plupart des gens autour de soi??....
Quand les blessures de l'âme ne suffisent plus à étouffer l'Appel de la Vie!, que lutter contre un désir obsessionnel de maternité devient impossible! ;
Qu'alors il devient insensible aux moqueries des "bien-pensants" de tous poils!, qu'il défie les codes sociaux établis et le "principe de précaution".....

Quand la survie en milieu naturel hostile a développé en nous les capacités archaïques, que même "le progrès" tente de renier et d'étouffer!, et qu'on ose tout!, jusqu'à la limite du concevable! ;
Quand l'enfant qu'on attend revêt malgré nous une dimension si grande et forte, qu'il devient "malgré lui" le symbole d'un combat!, celui de toute une vie!, d'une prise de revanche....
Prise de revanche sur la maladie, sur un système qui exclut ceux-là même qu'il a pris soin de stigmatiser!, sur la Société "politiquement correcte" aseptisée qui prône désormais la pensée unique......

Entendre de vieilles chansons de mon enfance avec les crépitements en fond, me fait pleurer parfois en fermant les yeux, pour revoir alors le vieux vinyle danser sous le diamant du 33 tours ;
Tandis que flottaient alors souvent, une odeur sucrée de gâteau dans la cuisine, juste du salon séparée par une murette en briquettes roses.....
Je revois alors le four électrique, maman cuisinant devant des heures durant! ; et le feu dans la cheminée, et papa fumant sa clope à son coin.....
La peinture du manoir dans le couloir menant aux chambres, et la dernière photo du vivant de grand-mamie au mariage d'agnés et christophe accrochée sur le mur gauche, à côté de ma chambre:
Voila bien les bribes de ma jeunesse perdue qui refont surface!, moi qui suis en passe de (re?)devenir maman.....

Mon enfance!: mes racines forgées d'odeurs de purin, des cris des animaux de la ferme de mes grand-parents paternels!, de la maison de papy et mamie, de nicky et éros, et des ruches de papy! ;
Sans oublier le domaine de grand-mamie et grand-papy!, la salle d'armes, le boudoir, les oubliettes et les fossés comblés!, le pont-levis et la herse disparus depuis bien longtemps!....
Le vent tiède de l'été me caressant le visage, à l'ombre du vieux chêne à l'entrée de la propriété! ; et micheline reproduisant les toiles de maîtres, mes vacances sur l'île d'oléron en sanatorium....
Les tickets de rationnement trouvés par hasard dans le buffet de grand-mère, le mauvais chocolat qu'on faisait fondre dans le lait du matin!, chauffé sur le poêle à bois! ; et le vieux tilleul de st-hilaire.....

Me voila désormais seule avec mes souvenirs qui m'échappent!, ma jeunesse qui file à toute vitesse, mais qui me laisse un arrière-goût sucré et nostalgique dans la bouche!, comme pour me servir d'ancrage dans cette époque devenue folle.....
L'odeur de la poudre après la détonation du fusil dans la parcelle de forêt familiale!, la quête aux cèpes qui prenait l'allure d'une quête au trésor!, dans le plus grand secret à préserver! ;
Les pulls, bonnets et écharpes que grand-mère nous offrait à noël, qu'elle avait patiemment tricotés!, et qui étaient pour moi le plus beau des cadeaux.....

La tartine de pâté et le mauvais café du matin!, le brouillard qui pénétrait nos habits en hivers, et qui nous forçait à mettre les sous-pulls et autres vêtements de nos jours désuets.....
Les bocaux qu'on voyait préparés sous nos yeux!, les confitures dont l'odeur sucrée envahissait la maison et maman nous interdisant d'en approcher!, et grand-mère réalisant sous nos yeux ses pâtés maison:
Voila ce qui berce mon coeur d'enfant meurtrie! ; ce coeur qui continue de vouloir battre contre vents et marées à l'approche de ta naissance, mon chéri....
Papy qui nous faisait visiter les ruches avec lui!, les abeilles qu'on enfumait, et l'atelier d'extraction du miel! ; le geai qui parlait appartenant au vieux pompier voisin:
A quelques jours de ta naissance, mon chéri, ces souvenirs refont une dernière fois surface!, comme pour m'aider à conjurer les marques du temps!, ses griffures sur mon coeur et ma mémoire....

La crainte respectueuse que nous inspiraient nos instituteurs et professeurs!, la cloche qu'on allait sonner en nous mettant sur la pointe de nos petits pieds enfantins! ;
La colle à l'odeur d'amande, les attachés-case en bois portant les cicatrices de nombreuses générations d'écoliers avant nous: voila ce qu'il me reste désormais de mes jeunes années de jadis.
Colin-maillard, l'élastique, la corde à sauter, les billes, les cowboys et les indiens: voila ce qui a rythmé mon enfance dans la cour du primaire! ;
Sans oublier les repas de midi qu'on allait prendre à la manière militaire!: 2 par 2, en rang, dans le silence absolu après le coup de sifflet de l'instituteur des CM2....
Ce temps jadis où ils avaient le droit de nous choper par les oreilles et les cheveux!, et où on préférait encore leurs punitions à celles de nos parents une fois rentrés le soir:
Tout ça me semble si loin désormais!, moi qui me sens déjà si "vieille et has been" face à nos jeunes, que je trouve de nos jours majoritairement bien insolents et désinvoltes.....
avatar
coeurbleu
ADMIN
ADMIN

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 40
Localisation : avec toi, partout, toujours!...
Date d'inscription : 18/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum