JE NE PEUX OUBLIER....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JE NE PEUX OUBLIER....

Message par coeurbleu le Sam 31 Oct - 20:31

Je ne peux oublier ma jeunesse trop tôt volée!, mon innocence trop tôt perdue ;
Ni ces couloir vétustes trop blancs, avec cette odeur de médicaments et le fauteuil roulant....
Les batailles de marrons en bas de la haie du doyen du village, sur la colline où siégeait le cimetière en contre-bas! ;
Ni les esprits qui hantaient déjà le château de grand-mamie à Jeaillac, sa salle d'armes, ses oubliettes, ses douves asséchées, et son immense jardin où le caveau familial abrite désormais sa dépouille, aux côtés de grand-papy....

Je ne peux oublier le vent tiède estival toulousain, les orages parfois violents!, et l'odeur de la pluie sur le bitume surchauffé! ;
Le chant assourdissant des grillons et des cigales par temps sec!, le village de 500 âmes essentiellement composé de champs, et notre maison dans la réserve de chasse....
Canaille, pastis, et tous les animaux qui ont peuplé mon enfance ; cette soif vicérale de Nature, qui font aujourd'hui une femme hors du temps!, incapable de s'adapter à son temps....
Comment alors parvenir à trouver ma place?, à pouvoir un jour espérer devenir pleinement heureuse dans cette société qui m'empêche délibérément d'être ce que je suis profondément?!, sous couvert de "normes"??.

Mes souvenirs de villages en ruines parmi les causses de la région Cadurcienne, ces rêves passés sous silence d'archéologie, d'aventures, et de pouvoir ainsi "remonter le temps" afin d'échapper à sa meule impitoyable:
Voila ce qui brûle secrètement en moi, dans le tréfonds de mon coeur de femme meurtrie et blessée à jamais jusque dans ses tripes!.
J'emporterai avec moi dans la tombe, le souvenir impérissable, du cloître des Visitandines de Denfert-Rochereau!,
Sa grille et sa porte de clôture, et sa Mère Supérieure qui à jamais, a marqué au fer rouge de sa bonté, mon pauvre coeur endolori.
De même que je garde en mémoire le vieux tilleul de grand-mère en bordure de propriété, qui fut jadis à mes arrière-grand-parents paternels, et la ferme qui était en bord de nationale et dont la respiration a longtemps bercé nos nuits.

Je ne peux oublier la visite des ruchers avec papy, et les après-midi où je révisais mes classiques du théâtre avec mamie, assise à la grande table rectangulaire du salon du château!, face à la fenêtre et à l'évier creusé dans la roche.
Je ne peux oublier l'immense cheminée, la fraîcheur des lieux, son âme et cette sensation que j'avais de n'être jamais seule! ;
Cette chambre où siégeaient sur les murs, les photos de mes ancêtres, jaunies par le temps, avec les médailles accrochées dessus, et que j'aime à appeler "la chambre des ancêtres".
Je revois encore et toujours, le grand lit à baldaquin suspendu par le plafond, dans la chambre contigüe, et la vue offerte depuis les fenêtres de chaque pièce au 1er étage! ;
Je ne peux oublier, ça va de soi!, ce couloir où règnent les vestiges de trous où on faisait jadis couler l'huile bouillante lors des sièges!!.

Quercy, Périgord, et Pays Cathare: voila les pays qui ont imprégné et bercé ma jeunesse!.
Est-ce pour cela que mon coeur ne cesse de se balancer au gré de la brise, en rêvant à des légendes et contes épiques?.
Je ne saurai sans doute jamais le dire, mais voila!: je ne peux oublier tout cela!, moi qui suis désormais en exil à 900km de ma patrie qui m'a vue grandir!....
Les histoires de bûchers et de sorcières, de sorts et de potions, de charmes et d'envoûtement me fascinent toujours autant qu'ils me terrorisent! ;
Et certainement pas au nom de Dieu, je ne voudrai leur jeter la première pierre!, moi qui ai été initiée aux mystères de cette autre dimension qu'est le monde ésotérique et occulte.

Les loups-garous, les revenants, les zombies, elfes, farfadets, magiciens, enchanteurs et autres personnages fantastiques continueront à jamais d'hanter mon coeur de petite fille meurtrie.
Grâce à eux, quand je me promène en forêt Vosgienne, la magie s'opère et ainsi, me voici très vite!, nez dans le vent, cheveux flottants et yeux clos! ;
Bras grands écartés et paumes ouvertes, comme pour "capter" l'énergie subtile transportée dans les airs!.
Me suis-je sentie déjà perdue au beau milieu des bois, au soir tombant?: aussitôt, me voila récitant un "Notre Père"! ;
Est-ce que je sens une présence, à l'approche de l'abris de combat du fort "la mouche"?: me voila récitant de tête la prière à la Vierge et à St-Mickaël!.
Alors ok!: on pourra venir rire de moi!, me dire que c'est des vieilles superstitions! ; mais je les vis intérieurement!, elles me parlent et m'enseignent en silence, au détour d'un tracé oublié de la voie de 60, en redescendant la montagne....

Le Vallon Druidique, le champ de bataille de la Vierge, les voies de 60 oubliés que je redécouvre au hasard de mes randonnées en solo! ;
Mes rencontres avec les animaux sauvages, l'odeur de la terre au contact du foyer improvisé, quand le soir est tombé et que la Nature a entonné son chant de la nuit: voila ce que je ne peux oublier....
avatar
coeurbleu
ADMIN
ADMIN

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 40
Localisation : avec toi, partout, toujours!...
Date d'inscription : 18/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum